Inspection par drone : Les conditions de vol requises

Inspection par drone : Les conditions de vol requises

Pour effectuer une inspection par drone en toute sécurité, des conditions techniques de vol sont requises ainsi que des conditions légales afin de respecter la réglementation en vigueur.

.

Les conditions défavorables au vol du drone

Voici un aperçu des contraintes techniques et légales auquel il est fréquent de faire face.

Contraintes techniques :

• Précipitations pendant le vol et conditions orageuses
• Rafales de vent supérieur à 30 km/heure
• Zone de décollage et d’atterrissage non plane et stable d’une dimension inférieure à 4m2

.

Contraintes légales :

• Distance du drone supérieure à 100 m du télépilote en agglomération • Présence d’obstacle cachant l’évolution du drone au télépilote
• Vol de nuit (sauf dérogation)
• Survol de foule direct

 

.

Condition d’exécution de la mission

Inspection Thermographie aérienne par drone :

• Précipitation durant les précédentes 48h à éviter
• Écart de température > 10°C entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment nécessaire
• Rayonnement solaire direct invalidant

.

           En savoir plus sur la thermographie 

.

.

Inspection de parcs solaires par drone :

• Ombrage sur les panneaux à éviter
• Rayonnement solaire direct préconisé
• Mise à disposition des plans de la centrale pour la rédaction du rapport

.

Inspection de chantier par drone : 

• Espace autour du drone d’une largeur de 3 m minimum durant son évolution
• Mesure de sécurité pour protéger le télépilote et la machine (zone balisée)
• Zone de décollage et d’atterrissage plane et stable d’une dimension minimale de 4m2

.

.        En savoir plus  sur l’inspection de chantier 

 .

Zone de survol à exclure :

Les zones ci-dessous sont une partie des espaces aériens ou il est interdit de voler. Toutefois si une mission nécessite de survoler l’une de ces zones, StudioFly peut faire la demande d’une dérogation particulière auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et des Préfectures. Un délai de 1 mois maximum est requis pour l’obtention de ces dérogations.

.

• Zone à proximité d’un aérodrome ou d’une centrale nucléaire
• Survol d’un site industriel classé Seveso
• Une zone militaire

• Un centre pénitentiaire
• Une agence gouvernementale (ex : Interpol)

• Espaces aériens contrôlés
• Réseau électrique aérien (PTT et EDF)