LE DRONE AU SERVICE DE L’AGRICULTURE

Depuis les années 70, les agriculteurs doivent faire face à un fléau pourtant naturel, la pyrale, petit insecte qui se développe en se nourrissant des plans de maïs. L’agriculture est très affectée, des hectares de plantations sont détruits.

Mais les fléaux de la nature peuvent être traités par la nature elle-même. Avec un coup de main de la technologie, découvrez comment l’agriculture fait face à ce problème.

L’agriculture revient au naturel :

L’utilisation de pesticides est comme tout le monde le sait un problème majeur tant au niveau de son impact écologique qu’en matière de santé publique. C’est pour cela que les agriculteurs utilisent depuis de nombreuses année une espèce d’insecte qui se chargera d’éradiquer ces nuisibles.

Mais un problème majeur se posait, comment disséminer ce remède tout droit sorti de la nature ?

Par hélicoptère, parfois même à la main, la solution n’était pas efficace et pour cause le besoin de nombreux individus au mètre carré pour détruire la pyrale. Les procédures étaient donc trop coûteuses et peu efficaces.

 

C’est donc là que l’industrie du drone qui est en pleine expansion est venue se développer dans ce nouveau secteur. Le constructeur de drone DJI a d’ailleurs conçu un drone, le T16  dédié à l’agriculture pesant 25kg et pouvant transporter 16 litres de produits.

Le drone aux secours des agriculteurs :

Ce n’est que depuis peu qu’une entreprise s’est lancée dans le largage par drone de petites billes contenant ces prédateurs de pyrale. Un modèle de quadricoptère comme possède studiofly sera utilisé pour porter des masses lourdes tout en gardant rapidité et précision, ceci à l’inverse des ailes volantes qui ne sont pas étudiées pour ce genre de réalisation.

C’est avec efficacité que le drone disperse en moyenne cent billes par hectare dans un temps très rapide et avec un coût très peu élevé. L’agriculture et les technologies de pointe travaillent désormais main dans la main.

Découvrez la photogramétrie !

L’orthophotographie pour l’étude des terrains :

Le processus de traitement des cultures par drone est désormais un moyen totalement respectueux de la nature et du monde de l’agriculture.  Par ailleurs, le traitement des terrains est aidé l’orthophotographie. Cette technique met en image les zones impactées ainsi que les reliefs à prendre en compte avant la dispersion de ce traitement. Cette technique consiste à prendre une multitude de photographies d’une zone. C’est d’ailleurs ce que Studiofly réalise avec ce principe d’orthophotographie.

En savoir plus sur l’orthophotographie !